L’exercice de la médecine vers 1950 dans le canton d’Is-sur-Tille - 10/11/2010

L’exercice de la médecine vers 1950
LE BIEN-PUBLIC -  Le 10 novembre 2010

La Société d’Histoire Tille-Ignon a organisé une conférence, animée par le docteur Jacques Villand, sur “L’exercice de la médecine vers les années 1950 dans le canton d’Is-sur-Tille ”.
Jacques Villand a expliqué qu’à Is-sur-Tille les différents acteurs de la santé officiaient avec quatre médecins : MM. Grépin, Jobard, Petitot, Drizard et un pharmacien Henri Barrière qui possédait un laboratoire, des infirmières surtout à l’hôpital local où venaient opérer des chirurgiens dijonnais et des sages-femmes.
L’hôpital local a eu différentes appellations : hospice, Maison-Dieu, Hôtel-Dieu, Hospice civil sous la Révolution, hôpital hospice en 1933 et hôpital local aujourd’hui.
« Les médecins libéraux pouvaient opérer à l’hôpital, recevoir leurs honoraires et en reverser une partie à l’hôpital. En janvier 1948 fut créé, à Is-sur-Tille, une clinique ouverte avec trois lits de chirurgie. Ce service de chirurgie dont il ne subsiste actuellement aucune trace, sera habilité pour recevoir des patients de chirurgie courante. À cette époque, ce sont les sœurs qui travaillaient à l’hôpital et qui s’occupaient de la toilette des morts, la morgue était située près du bâtiment des Tilleuls », a expliqué, entre autres le docteur Villand.
Info Le livre L’Exercice de la médecine vers 1950
est en vente avec le concours de la Société d’Histoire Tille-Ignon, au prix de 20 € , à l’office de tourisme, du mardi au samedi de 9 à 12 heures.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire