Histoires d'Histoire sur le camp américain

LE BIEN-PUBLIC
4 mars 2009
Histoires d'Histoire sur le camp américain
Le livre intitulé 90 ans après, la mémoire de la présence américaine est toujours vivante est en vente actuellement à l'office de tourisme d'Is-sur-Tille. Il remporte déjà un vif succès auprès des lecteurs, et 110 livres se sont déjà vendus par souscription.
Ce livre a été conçu pour que les amateurs d'histoire en sachent plus sur le fonctionnement de ce fameux camp américain. Nous avons rencontré Michel Valentin et Pierre Aymard du club d'histoire, afin qu'ils nous donnent leurs premiers sentiments sur la vente en grand nombre de ce livre.
Le Bien public. - En tant que président du club d'histoire d'Is-sur-Tille, et après le mémorial de la stèle, le livre 90 ans après, la mémoire de la présence américaine est toujours vivante est très demandé, quelles sont vos premières impressions ?
Michel Valentin. - La Société d'Histoire Tille-Ignon se devait d'éditer une publication spéciale à l'occasion de l'inauguration de la stèle en souvenir du camp américain sur le sol du canton d'Is-sur-Tille durant la Première Guerre mondiale. En tant que président, je suis très content de cette réalisation, car j'avoue qu'au départ j'étais un peu effrayé devant l'ampleur du travail.
LBP - Votre association a publié de nombreux livres sur l'histoire d'Is-sur-Tille et du canton, mais est-ce que l'on peut dire que c'est votre plus belle réussite depuis que le club existe ?
M. V. - Oui, en effet. C'est une grosse pierre dans l'édifice et elle aura une durée de vie supérieure à la nôtre et supérieure à nos publications. Pierre Aymard a traduit beaucoup de textes, ainsi que Joël Mangin.
LBP. - Pierre Aymard, vous êtes l'initiateur de la stèle du souvenir du camp américain. Ce livre est-il tiré directement de ce qui s'est passé le jour de l'inauguration ?
Pierre Aymard. - Non, pas seulement, il était déjà en travaux bien avant la conception de la stèle et nous avons simplement rajouté à la fin de l'ouvrage un chapitre sur l'inauguration avec beaucoup de photographies. On y trouve aussi l'histoire d'unions matrimoniales entre Françaises et soldats américains, l'hôpital vétérinaire de Lux, l'histoire du dernier Sammy américain etc.
LBP. - Pouvez-vous nous parler de ce jeune garçon, Charlie, adopté par un soldat américain ?
P. A. - C'était un enfant de Til-Châtel âgé de 9 ans, Charles Monnet, il a été adopté par Stewart H. Graves, un sergent du 16e génie US, après avoir été la mascotte de cette unité. Il est parti aux USA. Il a fait sa vie là-bas et n'est jamais revenu. Il a eu quatre enfants. C'est une histoire extraordinaire et notre souhait aurait été de réunir les familles françaises et américaines qui ne se sont pas vues depuis 90 ans. Chantal Monnet, l'une des nièces de Charlie Monnet, qui vit à Marcilly-sur-Tille, est restée en correspondance avec une de ses cousines aux USA.
Si tout va bien, la rencontre aura lieu en mai 2011 et il y aura une grande réunion avec l'un des fils de Charlie.
Renseignements : Pierre Aymard au 03 80 95 28 48 ; e-mail : pierre.aymard21@wanadoo.fr/ ou Michel Valentin au 03 80 95 16 41

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire