Une conférence sur l’histoire de Meixmoron - 04/05/2011

Une soirée au château
LE BIEN-PUBLIC - le 4 mai 2011

 En arrivant à Diénay, après avoir franchi l’Ignon, on découvre ou plutôt on devine, caché derrière une longue allée de marronniers touffus, un petit château riche de quatre siècles d’histoire.
Vendredi soir, Michel Valentin, président de la Société d’histoire Tille-Ignon, a présenté une soirée qui avait pour thème la famille et le château de Vaillant de Meixmoron.
Le propriétaire Henri Rémond a animé la vidéo conférence sur ce château. L’histoire du lieu dit Meixmoron de Diénay débute à l’époque gallo-romaine. Ce lieu est aussi marqué par l’histoire de l’eau.
La tradition orale veut que le bon roi Henri IV, roi de France et de Navarre se soit arrêté à Diénay et qu’il ait procédé à l’attribution de récompenses à ses plus fidèles lieutenants.
Parmi eux, le jeune Gonzague Vaillant, originaire de Dombasle en Lorraine, qui avait fait preuve de bravoure au service du roi. Il reçut en récompense le lieu dit Meix-Moron, qui était une forêt touffue, aux portes du village de Diénay.
Des visiteurs illustres
Son fils Charles de Meixmoron de Dombasle s’adonnera à ses passions artistiques tout en gérant les usines familiales. Celui-ci apportera de très grandes transformations à son domaine, attirant des visiteurs illustres au château : Rameau, Degas, Renoir, Gaston de Landreville, Victor Prouvé, etc. Aujourd’hui, le château et son parc sont fort bien mis en valeur par la famille Rémond.
La conférence s’est déroulée en trois parties : l’histoire de la famille, l’histoire de la construction du château et l’histoire du parc. « On retrouve les premières traces écrites aux temps de Claude Vaillant, premier seigneur de Meixmoron en 1682, habitant à Villotte-Saint-Seine », a expliqué, en autres, Henri Rémond.
Info Les bulletins numéros  2 et 8 de la Société d’histoire Tille-Ignon traitent de ce sujet. Renseignements : Michel Valentin au 03.80.95.16.41.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire