LA MAISON DU FINAGE - 07/11/2011

Is-sur-Tille - Que d’histoire autour d’une baraque en bois !
LE BIEN-PUBLIC - Le 7 novembre 2011

Une conférence sur une histoire de frontière entre Diénay et Is-sur-Tille est proposée par la Société d’histoire Tille-Ignon, vendredi 25 novembre, à 20 h 30, à la salle de l’Orangerie.

À partir d'une baraque en bois, ancienne “maison de traite”, située près des limites communales de Diénay et d'Is-sur-Tille, Jacques Villand présentera cette conférence et rappellera plus de 2 000 ans d'histoire locale dont cette maison du finage.

Sur les terres du puissant évêché
Cette “baraque Caillau” est dans le prolongement de la combe Marcevaux. Au cours des siècles, l'emplacement de cette frontière a varié, le ruisseau étant soit sur Diénay, soit sur Is-sur-Tille, soit appartenant pour moitié à chaque commune.

Au cours d'une longue promenade, Jacques Villand présentera le monde paysan, expliquant les différentes appellations : “Pas à la vache”, “Les Planches”, “Les Varennes”, “Les Mazerottes”, etc.
À savoir qu’au milieu du XVI e siècle, cette frontière fut l'objet d'un procès intenté par les abbés de Saint-Bénigne contre les habitants d'Is-sur-Tille qui laissaient aller paître leur bétail sur le finage de Diénay qui appartenait alors au puissant évêché.

Au terme de cette conférence, la Société d'histoire Tille-Ignon proposera une souscription pour la pose d'une borne armoriée avec la crosse de Saint-Bénigne côté Diénay et celles de la confrérie Saint-Léger côté Is-sur-Tille, pour marquer la limite des deux communes, qui n'est repéré actuellement que par le changement de couleur du goudron de “la Vieille route de Diénay”.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire